Sylvia Paquette était pressentie à mener une carrière artistique. Sa découverte de l’huile après quelques années d’errance l’a révélée à elle-même. Un jour elle serait peintre, un jour elle ferait des expositions, puis un jour elle vivrait de son art. Depuis 1998, elle a son atelier de peinture où elle offre des cours à des jeunes, adolescents et adultes. Elle offre aussi des ateliers de peinture dans certains centres communautaires, ainsi que des centres pour handicapés intellectuels.

Le passage à la cinquantaine a changé sa façon de créer: se laissant désormais complètement guider par son intuition, elle trouve l’épanouissement par l’exploration des matières, textures et finis, conférant à son art une symbolique beaucoup plus marquée.

Le lustre, l’éclat et les tons métalliques qui sont à l’honneur dans ses plus récentes créations captivent le regard et évoquent le rêve. Ce changement de style a rapidement fait des amateurs, lui valant en août 2013 le prix « Choix du public » et le prix « Choix des artistes entre eux » du Symposium de Prévost et 5 autres distinctions depuis.